Pourquoi apprendre la musique autrement, à partir des sensations et des émotions ?

Apprendre la musique autrement

Et si nous apprenions la musique à partir de ce que nous ressentons ? Où cela pourrait-il bien nous mener ? La musique serait-elle réservée à une poignée d’êtres humains dotés de dons singuliers ? Peut-être. Ces facultés créatives sont-elles accessibles à chacun d’entre nous ? C’est notre conviction.

La musique est déjà en vous

Car la musique parle à tous. Son essence est purement émotionnelle, c’est comme si elle était inscrite dans nos gènes.

Dans toutes les cultures, la musique est utilisée pour partager des émotions entre les différents membres de la communauté. La musique touche la corde émotionnelle de chacun. La musique est vécue comme une expérience enrichissante. En neurosciences, on dit qu’elle active le “système de récompense”. Pourtant, la musique ne semble pas remplir des besoins vitaux comme les autres activités qui stimulent naturellement le système de récompense : nourriture, reproduction… Le sujet passionne alors des chercheurs en neurosciences.

Une réaction universelle du cerveau à la musique

Même si les goûts varient d’un individu à l’autre, une étude, réalisée par les chercheurs Vinod Menon et Daniel Levitin, a démontré l’existence d’une réaction universelle du cerveau à la musique.

Ils ont fait écouter un morceau de musique classique à un groupe de personnes qui ne l’avaient jamais entendu auparavant et ont pu observer des schémas similaires dans la réaction de leur cerveau. Rien de surprenant ? Ils leur ont également fait écouter de la pseudo-musique, c’est-à-dire le même morceau mais auquel on a retiré un ou plusieurs attributs de la musique. Dans un cas, le morceau est désynchronisé et les informations rythmiques manquent. Dans l’autre cas, on a conservé la structure rythmique et un algorithme mathématique a remplacé les notes, déformant la mélodie et l’harmonie.

La réponse du cerveau a encore une fois été similaire pour les participants à l’expérience. Toutefois, elle a été drastiquement différente que lors de l’écoute du “vrai” morceau de musique. Cette différence se trouve dans nos centres cérébraux de planification motrice. Notre cerveau répond naturellement à la stimulation musicale en préfigurant les mouvements qui accompagnent généralement l’écoute : taper dans les mains, danser, chanter, marcher, balancer la tête. Ce qui ne s’est pas produit lors de l’écoute de la pseudo-musique.

Les freins de l’apprentissage traditionnel

Qui serait surpris que 90% des enfants partout dans le monde veulent apprendre un instrument de musique ? Les parents ne sont pas en reste et comprennent, même intuitivement, l’intérêt de la musique pour leurs enfants. 95% d’entre eux souhaitent que leur enfant aient une éducation musicale.

Malgré cette envie généralisée de musique, « 85% des enfants qui ont commencé un apprentissage de la musique à 7 ans ont arrêté avant l’âge de 15 ans ». Surprise ? Paradoxe ? Incompréhension !

Alors oui… L’apprentissage de la musique demande de l’exigence, du temps et une somme importante d’efforts. Mais qui dit exigence ne doit pas forcément dire sacrifice. L’apprentissage de la musique ne doit pas altérer l’objectif premier de notre rapport à la musique : transmettre et partager des émotions. Si apprendre la musique est perçue comme un calvaire, alors elle entraînera inexorablement un rejet et un abandon. Et cela serait bien dommage. Car quelles que soient nos limites expressives, la musique continuera à vibrer et à résonner au plus profond de nous-mêmes.

Développer son oreille musicale pour comprendre la musique intérieurement et émotionnellement

La plate-forme d’apprentissage Meludia s’intéresse à redonner accès à la musique à tous par une approche progressive du développement de l’oreille musicale, par le jeu et par la compréhension émotionnelle des fondamentaux de la musique. Meludia a vocation à faciliter l’entrée dans ce monde émotionnel, à votre rythme, pas à pas. Et comme le disait le compositeur Claude Debussy un brin provocateur :

Il n’y a pas de théorie : il suffit d’entendre. Le plaisir est la règle.
– Claude Debussy

Sources :

Etude auprès des utilisateurs de Meludia
Données aimablement fournies par le NAMM
New study shows different brains have similar responses to music

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment